Le Bal Viennois de Montréal et le 25 ans du Prater un grand succès


Depuis bien plus de 50 ans, chaque automne, la Société Autrichienne de Montréal célèbre la splendeur de la tradition du Bal viennois lors d’une superbe soirée gala animée, avec musique et danse,  ambiance élégante,  et prestation des débutantes et leurs cavaliers. C’est une soirée magique, pleine d’entrain, champagne et mets fins, prix à gagner et représentations d’opéra et de valse, tout en étant un événement bénéfice important. Au fil des ans, le Bal a rassemblé des gens de nationalités et cultures différentes – tous avec un désir en commun : de préserver la tradition du Bal viennois.  D’ailleurs, encore cette année, ce fut un beau succès avec la collaboration autant de la communauté autrichienne de Montréal et leurs invités dont la présence de son Excellence l’Ambassadeur d’Autriche Arno Riedel.

“Le Prater de Vienne”

Cette année le Bal était dédié au 250ème anniversaire de l’énorme parc urbain de Vienne : Le Prater – qui accueille les viennois depuis deux siècles et demi lorsque l’Empereur Joseph II d’Autriche ouvrit ces grands terrains de chasse au public de sa ville en 1766. Ce joyau est aujourd’hui une grande étendue verte de plus de 600 hectares située au sein de Vienne qui rejoint le Danube d’un côté. Il compte parmi les plus beaux parcs urbains du monde – avec le Bois de Boulogne, l’Englischer Garten de Munich, Central Park de New York et notre Mont Royal qui ne mesure que 200 hectares. On a dit que la ville de Vienne sans le Prater pourrait être comparée à Paris sans la Tour Eiffel! Le Prater regroupe la Grande roue, symbole de la ville de 65m de haut, une fête foraine permanente, un parc, le plus grand stade autrichien, ainsi que le palais des congrès de la ville.

 

Bal Viennois de Montréal

Le bal se déroulait sous le patronage et en présence de l’Ambassadeur d'Autriche, Arno Riedel et de dignitaires de la Ville de Vienne et d’ici.

En effet, les invités de marque faisaient  leur entrée dans la salle de bal au son de la Marche Radetzky de Johann Strauss père. Les finissants de l’Ecole de musique Schulich et d’Opéra McGill chantaient de leur côté les hymnes nationaux et donnaient ensuite, une prestation tirée de Die Fledermaus de Johann Strauss et des chansons populaires viennoises. C’est alors que les 16 débutantes, vêtues de blanc et portant les traditionnelles couronnes étincelantes de Swarovski, saluaient de leurs révérences aux dignitaires avant d’entamer avec leurs cavaliers, l’ouverture du bal au son de la valse « Fruehlingsstimmen » (Voix du Printemps) de Strauss. S’ensuivit l’appel traditionnel de “Alles Walzer” aux invités de regagner la piste et « Le Beau Danube Bleu ». Dans la salle de bal, les orchestres de Harold Birkens et de SophistOccasion jouaient des airs traditionnels et modernes jusqu’à 2h30 du matin. Le timbre des musiciens ambulants rehaussait le repas gourmet de 5 services inspiré par la cuisine viennoise. Le Grand prix de la soirée fut tiré à minuit– deux billets d’avion, aller-retour Montréal à une ville européenne du réseau d’Air Transat, gracieuseté de Vacances Air Transat. De beaux prix faisaient aussi partie d'une vente aux enchères silencieuse et les invités pouvaient aussi tenter leur chance dans l’amusant Casino de la Salle Viger. Pour clore la soirée, une visite à la taverne viennoise  Heuriger s’imposait; ouverte de minuit à 3h30 on pouvait y déguster une soupe au Goulasch autrichienne et saucisses traditionnelles, ainsi que bière et vins autrichiens – le tout accompagné de musique et chansons viennoises.

Danser pour les autres

À l’instar des  bals précédents, toutes les recettes de la soirée seront versées à des initiatives pour les jeunes, en premier lieu à SOS Villages d'Enfants, fondé en 1949 par un médecin autrichien pour aider les enfants ayant perdu maison et famille pendant la guerre. L’Ecole de musique Schulich de l’Université McGill est aussi un important bénéficiaire pour des bourses d’étude en Autriche. Autre bénéficiaires: L.O.V.E (vivre sans violence) - le plus important organisme au Canada voué à la réduction de la violence en milieu scolaire; l’Ecole internationale Alexander von Humboldt et les Ecoles allemandes DSQ de Montréal qui offrent des cours d’Allemand pour tous les niveaux.

Encore une fois, le comité organisateur fut à la hauteur des attentes et ce n’est pas pour rien que le Bal Viennois de Montréal est toujours très prisé et couru d’année en année pour les amateurs du genre autant pour une belle œuvre humanitaire que pour participer à une soirée des plus festives!

 



© journalinternet.com 2016